sommation

sommation

1. sommation [ sɔmasjɔ̃ ] n. f.
• v. 1283; de 1. sommer
Action de sommer qqn (cf. Mise en demeure). Sommation de paraître en justice ( assignation, citation, intimation) , de satisfaire à une obligation ( commandement, injonction) . Avoir sommation de payer une dette. Sommation d'huissier, enjoignant à un débiteur de payer ce qu'il doit, à une personne d'accomplir l'acte auquel elle s'est obligée. « La sommation d'avoir à déguerpir » (Zola). Après la troisième sommation, la sentinelle tira. Tirer sans sommation.
Demande, invitation impérative. injonction, ordre. « Aussi cette sommation n'est-elle point un ultimatum [...] C'est une mise en demeure courtoise » (Péguy).
⊗ HOM. Somation. sommation 2. sommation [ sɔmasjɔ̃ ] n. f.
• 1611; sommacion 1486; de 2. sommer
1Math. Action d'effectuer une somme, spécialt la somme des termes d'une série. Intégration.
2Physiol. Effet de l'addition de plusieurs stimulations ou d'une même stimulation répétée à brefs intervalles qui, isolément, seraient inefficaces.

sommation nom féminin (de sommer) Acte par lequel un huissier enjoint à une personne de faire quelque chose (par exemple sommation de payer) ou de répondre à une question (interpellation). Invitation ayant une forme impérative : Se rendre à une sommation. Appel réglementaire (« Halte ! », « Halte ou je fais feu ! »), lancé par une sentinelle, enjoignant à une troupe ou à un isolé de s'arrêter et de se faire reconnaître. En cas de troubles graves, appel solennel lancé par l'autorité civile et ordonnant à la foule de se disperser avant que la troupe n'intervienne. ● sommation (homonymes) nom féminin (de sommer) somation nom fémininsommation (synonymes) nom féminin (de sommer) Acte par lequel un huissier enjoint à une personne de...
Synonymes :
- mise en demeure
Invitation ayant une forme impérative
Synonymes :
Appel réglementaire (« Halte ! », « Halte ou je fais feu ! »), lancé par...
Synonymes :
sommation nom féminin (de sommer) Opération par laquelle on fait la somme de plusieurs quantités. Phénomène par lequel plusieurs facteurs conjuguent leurs effets sur un individu. En neurologie, synonyme de convergence. ● sommation (synonymes) nom féminin (de sommer)
Synonymes :

sommation
n. f.
d1./d Action de sommer (2).
|| MILIT Appel réglementaire d'une sentinelle enjoignant de s'arrêter et de se faire connaître ("Halte!"; "Halte ou je tire!").
Spécial. Chacune des trois injonctions réglementaires précédant une charge de policiers contre des manifestants.
d2./d DR Acte écrit contenant une sommation faite par voie de justice. La sommation peut être faite sans titre exécutoire (à la différence du commandement).
————————
sommation
n. f. MATH Opération consistant à calculer la somme de plusieurs quantités.
|| Calcul de la valeur d'une intégrale définie.

I.
⇒SOMMATION1, subst. fém.
[Corresp. à sommer1]
A. — Fait de sommer; intimation, mise en demeure, demande impérative. L'inconvenance de la sommation que venait de me faire M. de Broglie et à laquelle je refusai péremptoirement de répondre (THIERS, 1901 ds Rec. textes hist., p. 70). L'Assemblée reçut de lui [La Fayette] sommation de briser le mouvement démocratique (LEFEBVRE, Révol. fr., 1963, p. 255).
B. — En partic. Injonction réglementaire.
1. [La sommation est exprimée par écrit] DR. Sommation (d'huissier). Acte par lequel un huissier enjoint à un débiteur de payer ce qu'il doit ou d'accomplir ce à quoi il s'est obligé. C'est un droit qu'il leur serait pénible de réclamer par sommation d'huissier (FLAUB., Corresp., 1862, p. 55). L'un de ces messieurs dicte une sommation à mon gérant, mais comme cette sommation doit être remise en mains propres, on téléphone (...) à l'intéressé pour s'assurer qu'il est bien chez lui (GREEN, Journal, 1939, p. 217).
Rem. ,,La sommation s'oppose au commandement en ce sens qu'elle n'interrompt pas la prescription et en ce qu'elle n'exige pas un titre exécutoire`` (ROLAND-BOYER 1983).
Sommation judiciaire. Mon ouvrage intitulé le Médecin de campagne étant arrêté dans son impression (...), j'ai l'honneur de vous annoncer qu'après avoir, par une sommation judiciaire, constaté cet état de choses, je le ferai finir ailleurs (BALZAC, Corresp., 1833, p. 320).
Sommation respectueuse. ,,Acte solennel par lequel, dans la législation française en vigueur encore au début du XXe siècle, l'enfant majeur jusqu'à un certain âge requérait ses parents de donner leur consentement au projet de mariage qu'il avait formé`` (LEP. 1948).
Sommation avec/sans frais. Il épluchait rageusement le foncier, (...) l'impôt des portes et fenêtres; mais ses grandes colères étaient les centimes additionnels qui montaient d'année en année, disait-il. Puis, il attendait de recevoir une sommation sans frais. Ça lui faisait toujours gagner une semaine. Il payait ensuite par douzième, chaque mois, en allant au marché (ZOLA, Terre, 1887, p. 334). Remise de sommations avec frais aux débiteurs des contributions directes (PRADELLE, Serv. P.T.T. en Fr., 1903, p. 217).
Sommation à/de + inf. Sommation de paraître en justice, de payer une dette. On ne répondit pas, il dut frapper plus fort, il osa appeler, en expliquant que c'était pour la sommation d'avoir à déguerpir (ZOLA, Terre, 1887, p. 393). Il a trouvé, ce matin, (...) une sommation à payer quatre cents francs à sa femme (GONCOURT, Journal, 1896, p. 959).
Faire sommation à. Si la chose due est un corps certain qui doit être livré au lieu où il se trouve, le débiteur doit faire sommation au créancier de l'enlever, par acte notifié (Code civil, 1804, art. 1264, p. 228). Chaque créancier hypothécaire a droit de faire vendre (...) l'immeuble hypothéqué, trente jours après commandement fait au débiteur originaire, et sommation faite au tiers détenteur de payer la dette exigible ou de délaisser l'héritage (Code civil, art. 2169, 1804, p. 395).
Empl. impers. passif. Il sera fait sommation à la partie d'être présente, par acte d'avoué à avoué (Code procéd. civile, 1806, p. 363).
P. métaph. Une révolution était une sommation d'huissier par laquelle une nation faisait savoir à qui de droit son intention de se mettre en faillite elle-même et de ne plus payer ses dettes (A. DE BROGLIE, Diplom. et dr. nouv., 1868, p. 197).
2. [La sommation est exprimée oralement par une autorité civile ou militaire] Appel, avertissement réglementaire adressé à quelqu'un que l'on veut interrompre dans son action ou qui doit se faire connaître. Se rendre à la première sommation. On entendit de la barricade un chuchotement bas et rapide pareil au murmure d'un prêtre pressé qui dépêche une prière. C'était probablement le commissaire de police qui faisait les sommations légales à l'autre bout de la rue. Puis la même voix éclatante qui avait crié: qui vive? cria: — Retirez-vous! (HUGO, Misér., t. 2, 1862, p. 367).
Les trois sommations. Si un attroupement a lieu sur la voie publique, c'est au préfet (...) qu'il appartient de se présenter devant le rassemblement tumultueux, de faire procéder aux trois sommations, qui sont, en fait, autant de roulements de tambour, et de prononcer la formule sacramentelle depuis la loi du 27 août 1791: « Obéissance à la loi. — On va faire usage de la force. — Que les bons citoyens se retirent » (BARADAT, Organ. préfect., 1907, p. 143).
Sans sommation. Un communiqué (...) venait de faire connaître qu'il serait tiré sans sommation sur toute lumière qui serait surprise après la sonnerie de l'extinction des feux (AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p. 252).
C. — Au fig. Demande, invitation impérative. Céder à la sommation du devoir. Se résigner à la volonté de Dieu, ne vouloir rien que ce qu'il veut, c'est l'acte religieux le plus pur dont l'âme humaine soit capable. Trois sommations sont faites à l'homme pour obtenir de lui cette résignation, la jeunesse, l'âge mûr et la vieillesse: heureux ceux qui se soumettent à la première! (STAËL, Allemagne, t. 5, 1810, p. 91). Ne pas entendre les sommations de la crainte et de l'espérance (ALAIN, Propos, 1914, p. 182).
Prononc. et Orth.:[(m)]. Homon. et homogr. somation, sommation2. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1283 « action de sommer, de mettre en demeure » (PHILIPPE DE BEAUMANOIR, Coutumes Beauvaisis, éd. A. Salmon, 1781: sommacion); 2. 1632 fig. (GUEZ DE BALZAC, Lettre du 4 janv. ds Œuvres, Paris, Th. Jolly, 1665, t. 1, p. 272: [je] me rends à la premiere sommation que vous me faites). Dér. de sommer1; suff. -(a)tion.
II.
⇒SOMMATION2, subst. fém.
[Corresp. à sommer2]
A. — MATH. Opération par laquelle on fait la somme de plusieurs quantités, notamment des termes d'une série. Méthode de sommation d'Euler-Maclaurin. L'intégration est essentiellement une méthode pour calculer de proche en proche l'effet résultant des variations instantanées, une sommation progressive des changements élémentaires (Gds cour. pensée math., 1948, p. 367). Diverses opérations transcendantes, le logarithme, l'exponentielle, les fonctions trigonométriques (...), le passage à la limite, la sommation des séries, acquièrent droit de cité, sans qu'il soit facile sur chaque point de marquer le moment précis où se fait le pas en avant (BOURBAKI, Hist. math., 1960, p. 213).
Sommation actualisée. ,,Tout procédé qui consiste à déterminer la valeur conventionnelle globale équivalente, à un moment donné, d'une série de valeurs diversement échelonnées dans le temps`` (MÉTRO 1975).
Symbole de sommation. ,,Lettre (sigma) utilisée pour noter la somme d'une suite de termes d'un espace vectoriel`` (BOUVIER-GEORGE Math. 1979).
B. — PHYSIOL. Phénomène par lequel les effets de stimulation de même nature s'additionnent. Le milieu, à partir duquel il faut comprendre l'individu, se trouve irréductible à une sommation de stimuli isolés (J. VUILLEMIN, Être et trav., 1949, p. 146). Stirling (1851-1932), qui a découvert la sommation des excitations électriques (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 1, 1961, p. 479).
Par (une) sommation (de). Lorsqu'on procède à la stimulation par deux chocs électriques consécutifs, on atteint le seuil avec un voltage moindre qu'avec un choc unique, mais, dès que le seuil est atteint, on ne perçoit pas seulement une sensation pour le deuxième choc, par sommation, mais pour tous les deux, avec leur intervalle (PIÉRON, Sensation, 1945, p. 408). La structure comportementale des animaux les plus inférieurs échappe à qui veut la saisir en la reconstruisant par une sommation de réflexes particuliers, de réactions spéciales à des stimuli isolés (J. VUILLEMIN, Essai signif. mort, 1949, p. 8).
Sommation spatiale. ,,La sommation est dite spatiale lorsque les réponses provenant de différents neurones viennent stimuler simultanément un même neurone`` (MILL. Vision 1981). Cette convergence croissante (...) intervient pour réduire l'acuité et augmente le pouvoir de sommation spatiale, dans des proportions considérables, pour la plus grande partie du champ visuel entourant la plage centrale (PIÉRON, Sensation, 1945, p. 397).
Sommation temporelle. ,,Il y a sommation temporelle lorsqu'un certain nombre de stimulations sont reçues successivement par un même neurone dans un court intervalle de temps`` (MILL. Vision 1981).
Spécialement
CARDIOL. Bruit (ou galop) de sommation. ,,Bruit cardiaque apparaissant parfois au milieu de la diastole, chez des sujets normaux lorsque le cœur s'accélère`` (GARNIER-DEL. 1972).
ÉLECTRON. ,,Procédé qui consiste à améliorer le rapport signal/bruit dans un système où l'on peut disposer de plusieurs signaux presque identiques se succédant rapidement`` (Électron. 1963-64).
MUS. Sommation résultante. ,,Événements sonores regroupés dans la zone de signifiance plurielle et qui clôturent le processus sonore`` (REY Sémiot. 1979).
OPHTALMOL. Sommation binoculaire. ,,Amélioration des performances de détection visuelle que l'on constate lorsqu'on passe de la vision monoculaire à la vision binoculaire`` (MILL. Vision 1981).
Prononc. et Orth.:[(m)]. Homon. et homogr. somation, sommation1. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. 1458 « somme, compte » (ARNOUL GREBAN, Myst. de la Passion, éd. O. Jodogne, 7536: sommacion); 2. a) 1872 son de sommation (LITTRÉ); b) 1904 physiol. (Nouv. Lar. ill.). Dér. de sommer2; suff. -(a)tion. Son de sommation est empr. à l'all. Summationston, créé en 1856 par le physicien et physiologue H. Helmholz [1821-1894].
STAT.Sommation1 et 2. Fréq. abs. littér.:201. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 259, b) 349; XXe s.: a) 226, b) 310.
DÉR. Sommateur, -trice, adj., physiol. Qui entraîne une sommation. Enfin un fait paradoxal, découvert par Piéron et Segal, conduit à admettre un processus particulier d'itération sommatrice intra-cortical, c'est celui de la facilitation rétroactive (PIÉRON, Sensation, 1945, p. 408). [(m)], fém. [-]. 1res attest. a) 1874 math. « (instrument) qui fait une somme » (L. LALANNE, Travaux scientifiques, p. 17 ds LITTRÉ Suppl.), b) 1945 physiol. (PIÉRON, loc. cit.); de sommation2, suff. -eur2.

1. sommation [sɔmmɑsjɔ̃; sɔmɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. v. 1283; de 1. sommer.
1 Dr. et cour. (La construction avec de et inf. n'est pas du lang. courant). Action de sommer (1. Sommer, 1.) qqn. Demeure (mise en demeure). || Sommation de paraître en justice ( Assignation, citation, intimation), de satisfaire à une obligation ( Commandement). || Avoir sommation de payer une dette (→ Exploit, cit. 8). || Sommation d'huissier.
Spécialt. Chacun des trois avertissements successifs d'avoir à se disperser (« dispersez-vous »; « dispersez-vous, force doit rester à la loi »; tir d'une fusée éclairante rouge), donnés réglementairement par un responsable des forces de maintien de l'ordre aux participants d'un rassemblement illicite sur la voie publique.
2 Sommation de (et inf.). a Droit :
1 (Il) frappa avec précaution (…) On ne répondit pas, il dut frapper plus fort, il osa appeler, en expliquant que c'était pour la sommation d'avoir à déguerpir.
Zola, la Terre, IV, VI.
b Littér. Le fait de sommer (qqn) de faire qqch.; demande, invitation impérative. Injonction, ordre, ultimatum. || Sommation aux poètes d'avoir à s'expliquer (→ Hermétisme, cit. 2). || Sommation d'avoir à se battre. Appel (vx).(Sans compl.) :
2 Aussi cette sommation n'est-elle point un ultimatum ou plutôt ce n'est pas un ultimatum comme ceux de la diplomatique et même du droit de la guerre. C'est une mise en demeure courtoise avant l'engagement d'un honorable combat.
Ch. Péguy, Note conjointe, Sur Descartes, p. 195.
HOM. Somation, 2. sommation.
————————
2. sommation [sɔmmɑsjɔ̃; sɔmɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1611; v. 1450, sommacion; de 2. sommer.
Didact. Action d'ajouter, fait de s'ajouter à qqch. ( Addition).
0 La perception d'une forme n'est pas une simple sommation d'impressions, à la manière des images composites de Galton. Elle est immédiate. Chaque image de l'objet est un système déterminé de rapports entre l'ensemble et ses éléments.
Henri Wallon, l'Évolution psychologique de l'enfant, p. 172.
Spécialt. Math. Action d'effectuer une somme, spécialt, la somme des termes d'une série. || Sommation de quantités. || Sommation infinitésimale (→ Récurrence, cit. 3). || Le symbole de sommation est ∑ (sigma).
(V. 1900). Physiol. Effet produit par l'addition de plusieurs stimulations inopérantes de même espèce; accroissement progressif des effets d'une stimulation durable.
HOM. Somation, 1. sommation.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Поможем написать реферат

Regardez d'autres dictionnaires:

  • sommation — 1. (so ma sion ; en vers, de quatre syllabes) s. f. 1°   Action de sommer. Cette forteresse capitula à la première sommation. Les trois sommations qui précèdent l emploi de la force armée contre les attroupements séditieux. •   J ai toujours… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • sommation — Sommation. s. f. v. Action de sommer. Sommation verbale. sommation par escrit. faire une sommation. trois sommations. les sommations requises & necessaires. reïterer les sommations. cette place s est renduë à la premiere sommation. Il signifie… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Sommation — (v. franz.), Aufforderung, Mahnung, Ladung vor Gericht (mit Rechtsnachtheil beim Nichterscheinen) …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Sommation — (franz.), die vor dem Zwangseinschreiten erlassene Aufforderung oder gütliche Mahnung; diplomatisch soviel wie Ultimatum …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Sommation — (frz.), Aufforderung, nachdrückliche letzte Mahnung; in der Diplomatie s.v.w. Ultimatum …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Sommation — Sommation, frz. deutsch, Aufforderung, Vorladung …   Herders Conversations-Lexikon

  • sommation — duëment faicte, Denuntiatio candide facta. B …   Thresor de la langue françoyse

  • SOMMATION — s. f. Action de sommer. Sommation verbale. Sommation par écrit. Faire une sommation. Les trois sommations qui précèdent l emploi de la force armée contre les attroupements séditieux. Les sommations requises et nécessaires. Réitérer les sommations …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • SOMMATION — n. f. Action de sommer. Sommation verbale. Sommation par écrit. Faire une sommation. Les sommations qui doivent précéder l’emploi de la force armée contre les attroupements séditieux. Les sommations requises et nécessaires. Réitérer les… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • SOMMATION — s. f. T. de Mathém. Opération par laquelle on trouve la somme de plusieurs quantités, on réduit à un petit nombre de termes un grand nombre de quantités. La sommation des suites …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”